Diplomatie : Région Auvergne-Rhône-Alpes et République d’Artsakh.

Déclaration commune de Monsieur Laurent WAUQUIEZ, Président du Conseil régional Auvergne-Rhône Alpes et de Monsieur Masis MAYILYAN, Ministre des Affaires étrangères de la République d’Artsakh.


« Արցախի իշխանությունները պետք է մասնակցեն բանակցություններին: » Լորան Վոքիե

« Les autorités artsakhiotes doivent participer aux négociations. » Laurent Wauquiez


Les relations entre la République d’Arménie, la République d’Artsakh et les collectivités de la Région Auvergne-Rhône-Alpes sont historiquement riches et profondes. Notre histoire, notre culture, les relations entre nos élus et nos habitants nous rapprochent.

Nous réaffirmons notre attachement sans faille aux principes et idéaux de liberté, de démocratie et d’égalité inscrits au sein des textes fondateurs du droit international et relatifs aux droits de l’Homme. L’exclusion et l’isolement du peuple artsakhiote nuisent à l’exercice de ses droits fondamentaux et sont contraires à cet esprit de liberté, d’égalité et de coopération indispensables à l’établissement d’une paix stable dans la région.

Nous soulignons l’importance de la coopération internationale pour le développement de relations pacifiques et amicales entre les peuples, convaincus que seul l’esprit d’ouverture et de tolérance ouvrira la route à des progrès économiques partagés. Nous sommes convaincus que le conflit entre l’Azerbaïdjan et le Karabagh ne pourra être résolu que par voie pacifique et dans le respect du principe d’égalité entre toutes les parties au conflit.

La réadmission des autorités de l’Artsakh aux négociations en cours sous l’égide du Groupe de Minsk de l’OSCE créera de meilleures conditions pour un progrès réel dans le processus de règlement pacifique du conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Artsakh. Nous appelons les coprésidents du Groupe de Minsk à trouver des solutions rapides notamment en matière humanitaire.

Nous encouragerons les actions permettant la mise en pratique du droit du peuple artsakhiote à disposer de lui-même et qui, dans le respect du droit international, visent la paix, la stabilité, le renforcement de l’amitié entre les peuples, à travers des projets de développement, en particulier dans les domaines de l’éducation et de l’économie. A cet égard, nous soutenons les initiatives locales entre les communes de France et d’Artsakh.

CNMA

GRATUIT
VOIR